Jardin Floral Flottant; Les fleurs et moi sommes issus des mêmes racines, le Jardin et moi ne faisons qu’un / Floating Flower Garden-Flowers and I are of the Same Root, the Garden and I are One

teamLab, 2015, Interactive Kinetic Installation, Endless, Sound: Hideaki Takahashi

PLAY MOVIE

youku

Jardin Floral Flottant; Les fleurs et moi sommes issus des mêmes racines, le Jardin et moi ne faisons qu’un / Floating Flower Garden-Flowers and I are of the Same Root, the Garden and I are One

teamLab, 2015, Interactive Kinetic Installation, Endless, Sound: Hideaki Takahashi

Un jardin floral flottant, dont les fleurs vivantes flottent de haut en bas, selon les déplacements des spectateurs dans l’espace. 


Lorsqu’un spectateur s’approche de cet espace floral, les fleurs les plus proches de lui remontent toutes vers le haut, et forment un hémisphère, avec le spectateur au centre. En d’autres termes, bien que l’espace soit entièrement rempli de fleurs, des dômes se forment à chaque instant autour des spectateurs, qui sont libres de se déplacer où ils le souhaitent.  Si plusieurs spectateurs se rapprochent au même moment, les dômes fusionnent pour ne former qu’un seul et unique hémisphère. Dans ce jardin floral interactif, le spectateur est immergé dans les fleurs ; il ne forme plus qu’un avec le jardin lui-même. 


Plus de 2100 fleurs poussent dans cet espace. Elles sont vivantes, et continuent leur croissance chaque jour. Chaque fleur a également son insecte partenaire. Lorsque l’insecte est à sa période d’activité maximale, le parfum de la fleur se développe davantage. Ainsi, le parfum de l’air change selon l’heure de la journée, il varie du matin au soir.  


Il est dit que les jardins Zen Japonais sont apparus pour permettre aux moines de parfaire leur entrainement, qui a pour but de ne faire plus qu’un avec la nature. Le jardin Zen est un microcosme au sein de l’immense zone montagneuse environnante, où les moines se rassemblaient pour s’entrainer. 


Une kōan Zen en Chine (une question ou une histoire appartenant à la formation théologique des moines) s’appelle « la Fleur de Nansen ». Un homme nommé Rikukô Taifu discute avec Nansen, et dit: “Jô Hoshi dit que le paradis et moi-même sommes issus de la même racine. Toutes les choses partagent la même substance». Comme c’est merveilleux ! Nansen désigne une fleur dans le jardin et dit : « De nos jours, les Hommes voient cette fleur comme dans un rêve ». Un individu s’unira à une fleur lorsqu’il la regardera, et que la fleur le regardera en retour. 


C’est peut-être à cet instant précis qu’il verra véritablement la fleur pour la première fois.